Aigrefeuille-sur-Maine (44) − La Chaumétrie

Aigrefeuille-sur-Maine (44) − La Chaumétrie

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

21 novembre - 15 décembre 2016

Fouille préventive

Antiquité

DATE : 21 novembre - 15 décembre 2016

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Antiquité

Les fouilles menées sur le site d’Aigrefeuille-sur-Maine, La Chaumétrie (site 3) ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité d’Annaïg Le Martret. Elles interviennent dans le cadre du projet de liaison routière entre l’autoroute A83 et Clisson, entrepris par le Conseil Général de Loire-Atlantique.

Les principaux vestiges observés appartiennent à un parcellaire antique organisé suivant une trame orthonormée, orientée sud-ouest/nord-est et sud-est/nord-ouest.

La zone d’occupation la plus ancienne mais également la plus dense est localisée en limite d’emprise, au nord. Elle a révélé deux entrées aménagées sur des axes d’orientation opposée. Elle a également livré des structures plus nombreuses, notamment un bâtiment sur poteaux couvrant une surface de 80 m², ainsi qu’un mobilier abondant, issu du comblement des fossés. Le mobilier céramique recueilli, varié et caractéristique d’un contexte de villa (céramique fine associée à des récipients de stockage), est attribuable au IIe s. ap. J.-C.

L’habitat en relation avec le parcellaire n’a pas été détecté mais les indices recueillis convergent tous vers une occupation vraisemblablement située au nord de l’emprise.

Une mare, datée de l’Antiquité au terme du diagnostic, est située en périphérie du site, dans l’angle formé par deux fossés parcellaires.

Enfin, deux incinérations isolées dans deux angles opposés de la fouille ont également été mises en évidence.

Les études du mobilier ainsi que des données récoltées se poursuivent actuellement et permettront d’affiner nos connaissances de ce site et de son occupation.


Annaïg Le Martret, janvier 2017