Annecy (74) – Musée-Château

Annecy (74) – Musée-Château

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

05 décembre 2016 - 24 février 2017

Étude de bâti

Époque Médiévale, Moyen Âge classique, bas Moyen Âge, Temps Modernes.

DATE : 05 décembre 2016 - 24 février 2017

TYPE D'OPÉRATION : Étude de bâti

CHRONOLOGIE : Époque Médiévale, Moyen Âge classique, bas Moyen Âge, Temps Modernes.

Implanté sur les hauteurs de la ville, le château d’Annecy est la résidence des comtes de Genève depuis le début du XIII e siècle, puis des comtes de Savoie au XV e siècle, avant d’être rattaché à l’apanage de Genevois-Nemours. Transformé et agrandi à de multiples reprises entre le XIII e et le XVI siècle, il est l’un des châteaux les mieux conservés du département de la Haute-Savoie. L’étude archéologique préventive du bâti, réalisée durant l’hiver 2016-2017 dans le cadre des travaux de restauration des façades nord du château, apporte une nouvelle lecture d’une série d’édifices
résidentiels et défensif construits au bas Moyen Âge et à la Renaissance. Bien que partielle et limitée aux seules façades extérieures, cette  restauration offre des données sur l’ensemble situé entre la Tour du Trésor à l’ouest et la Tour Saint-Pierre à l’est. L’étude aborde notamment la façade nord du Logis Nemours, vaste édifice de la Renaissance bâti sur l’emplacement d’une aile du palais médiéval, et l’aile des cuisines et de la chambre du comte, apportant de nouveaux indices relatifs à l’évolution de cet ensemble monumental complexe.

 

Quatre grandes périodes de construction et de transformation du château ont été mises en évidence, auxquelles s’ajoutent deux périodes de restauration successives, au XIX e et au XX e siècle. Si le château des comtes de Genève au XIII e siècle reste très méconnu, la plus ancienne structure identifiée est une courtine en moyen appareil de molasse couronnée d’un chemin de ronde à mâchicoulis similaire à la façade occidentale, ensemble qui peut désormais être daté des années 1340, période de reconstruction du château après un grand incendie qui dévaste la ville d’Annecy et la fortification. Cette courtine, qui flanque l’aile des cuisines et de la chambre du comte, est transformée dans les années 1430 lors d’une grande rénovation du château sous le duc de Savoie Amédée VIII : la Tour Saint-Pierre qui flanquait l’angle nord-ouest de la chambre du comte est presque entièrement rebâtie, le chemin de ronde à mâchicoulis détruit et une nouvelle chambre aménagée au-dessus des appartements comtaux, que l’on dote de grandes fenêtres à croisée de meneaux, tandis que la grande cuisine au rez-de-chaussée est elle aussi réaménagée. Dans la seconde moitié du XV e siècle, une petite tour (Tour sans nom), qui marque les débuts d’une adaptation du château à l’artillerie à poudre, est construite dans l’angle entre l’aile de la chambre du comte et l’aile des appartements princiers de la comtesse et des enfants.

 

Enfin, le bâtiment des appartements de la comtesse et des enfants, ainsi que la vieille Tour du Trésor, sont complètement transformés et modernisés par la construction du Logis Nemours entre 1533 et 1565, à l’initiative de Charlotte d’Orléans, veuve de Philippe de Savoie-Nemours. Si les dispositifs intérieurs médiévaux sont très partiellement conservés, les deux édifices sont chemisés à l’extérieur par un nouveau parement très prestigieux en moyen appareil de calcaire urgonien blanc. L’architecture et les décors Renaissance rendent le château plus confortable et lumineux. Mais le Logis Nemours et la Tour du Trésor, et ce point est moins connu, sont aussi les bâtiments les plus modernes du site sur le plan défensif avec leurs salles basses d’artillerie qui couvrent toute la terrasse nord-ouest et la vieille ville d’Annecy.


Laurent d'Agostino, novembre 2017.