Chambray-lès-Tours (37) – La Guignadière, la Petite Guignardière

Chambray-lès-Tours (37) – La Guignadière, la Petite Guignardière

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

16 août - 19 septembre 2017

Fouille préventive

Second âge du Fer

DATE : 16 août - 19 septembre 2017

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Second âge du Fer

Les fouilles menées sur le site de Chambray-lès-Tours « la Guignardière/la Petite Guignaridère» ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Laëtitia Noël. Elles interviennent dans le cadre du projet de l’éco-quartier de la Guignardière réalisé par la ville de Chambray-lès-Tours. Portant sur une surface de 3000 m², cette opération a été l’occasion d’étudier l’angle sud d’un enclos de La Tène. Les deux fossés de l’enclos mis au jour ont été dégagés sur près de 50 m de long. Aucun vestige n’a été découvert à l’extérieur de l’enclos à l’exception de deux fossés modernes et d’une petite fosse non datée. À l’intérieur, une soixante de faits a été identifié. Ils correspondent pour la plupart à des creusements de petites dimensions de type fosses et trous de poteau. Leur organisation tend à les interpréter comme des éléments structurant de l’occupation participant au partitionnement de l’enclos. Aucun plan de bâtiment n’a pu être restitué, mais les quelques creusements présents suggèrent la présence d’une construction dans cette partie de l’enclos. Le mobilier mis au jour s’est révélé relativement varié au regard de la faible surface ouverte. Il comprend de la céramique, de la faune, des déchets sidérurgiques, du mobilier métallique (fibules, clef), un fragment de bracelet en verre, un fragment de bracelet en lignite, une monnaie, des éléments de plaques-foyers, des fragments de chenets, une monnaie et un fragment de calotte crânienne (fig. 02 et 03). La céramique et la faune présentent des faciès domestiques confirmant la fonction d’habitat du site. Les éléments recueillis lors de l’opération de fouille permettent d’établir qu’il s’agit d’un établissement rural, a priori de rang moyen, où les activités domestiques et agro-pastorales semblent dominer. La création du site intervient à La Tène C2/D1 et son abandon au cours de La Tène D2. Si le mauvais état de conservation du site constitue un frein notable à sa compréhension, les données recueillies n’en demeurent pas moins essentielles dans la perspective d’une étude du terroir à l’échelle micro-régionale.


Laëtitia Noël, septembre 2017