Dijon (21) − les Argentières

Dijon (21) − les Argentières

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

11 septembre - 20 octobre 2017

Fouille préventive

Néolithique, Antiquité, Époque moderne

DATE : 11 septembre - 20 octobre 2017

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Néolithique, Antiquité, Époque moderne

Les fouilles menées sur le site dit des Argentières ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Brahim M’Barek. Elles interviennent dans le cadre du projet d’aménagement de soixante-cinq logements par la société Villeo. Les investigations archéologiques ont permis de mettre au jour diverses périodes d’occupation.

 

L’époque néolithique est représentée principalement par des vestiges mobiliers (céramiques et faune), épandus sur les traces d’un paléosol conservé dans une dépression correspondant sans doute à une forme fluviale d’âge glacière.

 

L’occupation du sol pour la période romaine se caractérise par des entrelacs de fossés de divers volumes, dont la chronologie reste à préciser. La zone sud montre une densité plus importante de structures de cette période, à savoir un chemin empierré et un pédiluve, ainsi qu’une succession de bâtiments sur poteaux, dont au moins un possédait un cellier maçonné. Divers spolia ont également été retrouvés sur le site, témoignant sans doute de la proximité de la voie d’Agrippa, qui passait quelques 300 m à l’ouest.

 

Enfin, les études croisées des archives et des observations sur le terrain ont permis d’identifier parmi les structures modernes, les restes d’une raffinerie de salpêtre ayant fonctionné du XVIIIe au XIXe siècle, avant d’être transformée en exploitation agricole.

 

Les études du mobilier ainsi que des données récoltées se poursuivent actuellement, et permettront d’affiner nos premières analyses et observations sur le site et son occupation.


Brahim M'Barek, octobre 2017.