Duttlenheim (67) – Ampfad et Neustrasse (COS 1.3)

Duttlenheim (67) – Ampfad et Neustrasse (COS 1.3)

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

22 octobre 2018 - 18 janvier 2019

Fouille préventive

Néolithique moyen, Âge du Bronze final, Premier âge du Fer, Haut-Empire.

DATE : 22 octobre 2018 - 18 janvier 2019

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Néolithique moyen, Âge du Bronze final, Premier âge du Fer, Haut-Empire.

Les fouilles menées sur le site 1.3 de Duttlenheim ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Guillaume Seguin. Elles interviennent dans le cadre de la construction de la future autoroute A355 contournant Strasbourg par l’ouest. Le décapage archéologique mené sur une superficie de 17 000 m² a permis de mettre au jour plus de 400 structures archéologiques. L’occupation humaine semble débuter dès le Néolithique moyen par la présence de quatre sépultures, dont une remarquable sépulture double. Pour cette période, on observe également le creusement d’une douzaine de fosses en fente, étroites et profondes, interprétées comme un dispositif de piégeage de grands mammifères. L’une d’elle a livré les restes de plusieurs cerfs. À la fin de l’âge du Bronze, un enclos fossoyé (langgraben) long d’une trentaine de mètres s’implante sur le sommet de la parcelle. Un second enclos, circulaire et vraisemblablement surmonté d’un tertre, est ensuite érigé. Dans un premier temps, ces monuments semblent présenter une fonction cultuelle avant de servir de point de départ au développement d’une importante aire funéraire. La fouille a permis la mise au jour de 10 urnes contenant des crémations et de 52 inhumations attribuées entre la fin de l’âge du Bronze et la fin du premier âge du Fer. La population inhumée présente une nette surreprésentation des femmes. Les objets associés aux individus sont principalement des éléments de parure : bracelets en bronze, en fer, en lignite, perles, boucles d’oreilles. Certains squelettes présentent de lourdes pathologies (mal de Pott, traumatisme crânien…). Un demi millénaire plus tard, une petite occupation gallo-romaine s’implante dans la partie nord de la parcelle au cours du Haut-Empire. Elle se caractérise par la présence de trois habitations montées sur caves, de quelques silos et d’un puits.

Les études du mobilier ainsi que des données récoltées se poursuivent actuellement et permettront d’affiner la caractérisation de ce site complexe et la succession des multiples occupations.


Guillaume Seguin, janvier 2019