Écquevilly (78) – rue Saint Antoine, le parc

Écquevilly (78) – rue Saint Antoine, le parc

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

3 mai - 05 juillet 2019

Fouilles préventives

Âge du Fer (La tène), Haut Moyen Âge

DATE : 3 mai - 05 juillet 2019

TYPE D'OPÉRATION : Fouilles préventives

CHRONOLOGIE : Âge du Fer (La tène), Haut Moyen Âge

Les fouilles menées sur le site d’Écquevilly (78), Rue Saint Antoine / Lieu-dit « le parc », ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Thomas-Aloïs Gérardin. Elles interviennent dans le cadre du projet d’aménagement de l’entreprise Loticis. Ce projet de 1,2 hectares a livré un volume de 620 structures archéologiques.

Les investigations archéologiques ont permis de mettre au jour la présence de vestiges datant essentiellement de la période du Haut Moyen Âge (Ve-Xe s.). Les 620 structures découvertes semblent s’organiser autour de deux éléments polarisateurs et contraignants, une zone humide au sud-est du site et un chemin qui traverse l’espace décapé dans un axe sud-ouest-nord-est. Il a été observé des réseaux de fossés, de nombreux trous de poteaux, des fours, des fonds de cabanes, des structures de stockages tels que des silos, des celliers ou des fosses-coffres.

La majorité des structures se concentre sur le secteur ouest du terrain. Cette concentration à l’amont du chemin découvert et sans doute à lier à la rue Saint Antoine qui borde le site. En effet, cette rue est l’émanation d’un axe de circulation qui reliait le village d’Écquevilly à la capitale de la châtellenie, Meulan. Il est fort probable que la fourche, entre le chemin de Meulan et le petit chemin découvert sur le site, polarisa véritablement l’occupation humaine.

Les recherches, achevées sur le terrain, se poursuivent actuellement en laboratoire. Les études spécialisées permettront ainsi de préciser la nature de l’occupation au cours du temps.


T-A Gérardin, juillet 2019.