Frossay (44) − Le Gué au Vé

Frossay (44) − Le Gué au Vé

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

11 juin – 9 septembre 2017

Fouille préventive

haut Moyen Âge

DATE : 11 juin – 9 septembre 2017

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : haut Moyen Âge

Les fouilles menées sur le site de Frossay, « Le Gué au Vé », ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Bruno Lepeuple. Elles interviennent dans le cadre du projet d’aménagement de la déviation de Vue par le Conseil Départemental de Loire-Atlantique.

 

Les investigations archéologiques, menées sur une superficie de 1,9 ha, ont permis de mettre au jour un réseau de fossés, datant majoritairement du haut Moyen Âge, au sein duquel apparaît un enclos principal qui concentre la plus grande densité de vestiges. Immédiatement au sud, un puits a été découvert. L’analyse des restes organiques prélevés à l’intéeirue devrait fournir les éléments nécessaires à la compréhension de l’environnement végétal et renseigner davantage la chronologie du site. Au nord, un vallon sec, masqué par une forte épaisseur de colluvionnement, a révélé une zone artisanale. Des segments de fossés ainsi qu’un second puits contenaient de nombreux éléments céramiques dont quelques pots complets. Un premier regard sur ce lot a permis de déceler les indices d’une activité de distillation.

 

Il faut noter la pérennité du parcellaire alto médiéval qui se traduisait encore par la présence d’une haie et d’une route sur le même axe que le fossé méridional de l’enclos principal. La clôture végétale, récemment arrachée, se présentait sous la forme d’une zone très perturbée et, par endroits, comblée par des matériaux récents. Parmi eux, quelques éléments militaires (balles, douilles, éclats d’obus), renseignent sur une position occupée par l’armée allemande jusqu’en mai 1945 pour la défense de la poche de Saint-Nazaire.

 

Les études en cours permettront d’étoffer considérablement nos connaissances sur la céramique mérovingienne en Pays de la Loire, d’approcher une activité artisanale utilisant les ressources végétales et plus globalement de contribuer au corpus de l’habitat rural du haut Moyen Âge dans ce secteur.


Bruno Lepeuple, octobre 2017.