Limoges (87) − Rues piétonnes

Limoges (87) − Rues piétonnes

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

14 janvier 2016 - 10 mars 2017

Suivi de travaux

Moyen Âge, Époque moderne, époque contemporaine

DATE : 14 janvier 2016 - 10 mars 2017

TYPE D'OPÉRATION : Suivi de travaux

CHRONOLOGIE : Moyen Âge, Époque moderne, époque contemporaine

Le projet de requalification des rues du centre-ville a été initié par la ville de Limoges dont les compétences ont été transférées à Limoges Métropole. Il porte sur les rues du Consulat, du Clocher, Ferrerie, Temple, la place Saint-Michel et les rues adjacentes. Ce nouvel aménagement, au cœur de la ville historique, a conduit le service régional de l’Archéologie de la Nouvelle-Aquitaine à prescrire une surveillance de travaux en mai 2015. Après une première phase menée par S. Mages en septembre et octobre 2016, une deuxième phase, dirigée par C. Pesenti, a eu lieu pendant plus d’un an.

Les investigations archéologiques ont permis d’étudier le parcellaire urbain et son évolution du Moyen Âge jusqu’à nos jours. Les anciennes façades, avant le réalignement de la deuxième moitié du xviiie siècle, sont illustrées principalement par des maçonneries. Ces vestiges matérialisent des rues plus étroites et plus sinueuses que celles d’aujourd’hui. Quelques niveaux de circulation ont également été mis au jour. Mais les travaux de terrassement ont surtout livré des caves. Certaines d’entre elles débordent sous les rues actuelles ou les traversent.

Toutes les composantes de ces caves ont été retrouvées en surface : des puits de creusement, nécessaires à la construction de galeries aménagées dans le rocher, des conduits d’aération pour la circulation de l’air, ou encore des soupiraux. Des fosses d’aisance révèlent les modes de vie de la population, mais aussi la présence d’habitations en surface.

D’autres constructions s’apparentent à des collecteurs d’eaux usées. L’étude, même partielle des caves, a révélé leur évolution à travers les différentes campagnes de construction. Ces importants lieux de stockage rappellent que Limoges était une ville commerçante et florissante.

Cette opération n’a cependant pas livré de vestiges des périodes précédentes. Elle est pourtant placée dans le tissu urbain antique.


Claire Pesenti, octobre 2017.