Rennes (35) − place de la Trinité

Rennes (35) − place de la Trinité

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

16 mai - 4 août 2017

Fouille préventive

Antiquité
haut Moyen Âge
Moyen Âge
époque moderne

DATE : 16 mai - 4 août 2017

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Antiquité
haut Moyen Âge
Moyen Âge
époque moderne

La fouille préventive de la Trinité à Rennes (35), menée sous la responsabilité d’E. Gaugé, a eu lieu du 16 mai au 4 août 2017. Elle a pris place dans les cours et au sous-sol de l’ancienne Banque Populaire de l’Ouest, acquise par Blot dans le but d’en faire un hôtel de standing. La BPO était installée dans l’ancien hôtel des monnaies, construit au XVIIIe siècle et prenant lui-même place sur le rempart de la ville du Bas-Empire. La première cour fouillée (280m²) se situe au pied de l’ancien château de Rennes connu grâce aux textes. Occupée dans un dernier temps par les écuries de l’hôtel des monnaies, son emprise contenait la douve du château. Une succession de 4 décapages mécaniques a permis de réaliser le profil de celle-ci jusqu’à 6.20m de profondeur malgré les fortes remontées d’eau dès 4m. Il n’a toutefois pas été permis d’atteindre son fond. Le creusement de la douve a recreusé des vestiges du Haut-Empire, notamment des niveaux de circulation, ceint par un mur aux joints tirés au fer.

 

La seconde cour (450m²) a quant à elle livré des vestiges depuis le Haut-Empire jusque l’Époque moderne. L’occupation du Haut-Empire est illustrée par des bâtiments sur solins de pierre et quelques fosses et foyers domestiques. Cette première occupation est recoupée par une grande tranchée de récupération parallèle à la muraille du castrum. Puis, une importante épaisseur de terres noires illustre une implantation durant le haut Moyen Âge. La période du bas Moyen Âge est la moins bien représentée dans cette zone car illustrée uniquement par des niveaux de remblais. De la période moderne, subsistent quelques murs et des latrines maçonnées assez profondes.

 

La dernière zone de fouille, située dans les caves a concerné l’étude de bâti du rempart du castrum du Bas-Empire. Une campagne de photogrammétrie a ainsi été menée sur ce mur.


Érica Gaugé, août 2017.