Rieumes (31) – Rue de Carrey, Place des Marchands

Rieumes (31) – Rue de Carrey, Place des Marchands

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

17 mai – 7 juin 2018

Fouille préventive

Moyen Âge

DATE : 17 mai – 7 juin 2018

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Moyen Âge

Les fouilles menées dans la ville de Rieumes, rue de Carrey et place des Marchands, ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Alexis Corrochano. Elles interviennent dans le cadre du projet d’aménagement du réseau d’assainissement dans le cœur du village, mené par la mairie.

 

Les investigations archéologiques ont permis de mettre au jour une quarantaine de vestiges datant très majoritairement du Moyen Âge et correspondant principalement à un ensemble funéraire dont la chronologie peut être estimée, en l’état des données, entre le IXe et le XIIe siècle.

 

Dans le cadre de la fouille, limitée à l’emprise de la tranchée des travaux d’assainissement, quatorze sépultures à inhumation ont pu être fouillées finement et analysées in situ selon les principes de l’archéo-anthropologie, les autres tombes identifiées n’étant que partiellement visibles dans les limites de la tranchée. L’intérêt majeur de la fouille de cette portion d’un cimetière inédit (aucune mention textuelle ne permettait d’envisager sa présence) réside dans la découverte, au sein de plusieurs tombes, de planches et de traverses de bois bien conservées, probablement à cause des nombreux battements de la nappe phréatique.

 

À Rieumes, le type de sépulture le plus fréquemment observé correspond une fosse creusée dans la molasse, de plan légèrement trapézoïdal et doté d’une logette pour la tête du défunt. Ce plan, resserré près du corps du défunt, s’élargit en remontant vers la surface et des niches latérales sont aménagées pour y loger les traverses de bois. Celles-ci supportent la planche de couverture sur laquelle était remblayée la terre du creusement initial.

 

Les études des spécialistes (anthropologie, céramologie, xylologie, datations 14C, etc.) ainsi que des données récoltées se poursuivent actuellement et permettront d’affiner nos connaissances de ce site et de son occupation.


Alexis Corrochano, juillet 2018.