Vimpelles (77) – Champ le Roi

Vimpelles (77) – Champ le Roi

DATE
TYPE D'OPÉRATION
CHRONOLOGIE

2 octobre 2017 - 16 février 2018

Fouille préventive

Néolithique, premier âge du Fer, second âge du Fer

DATE : 2 octobre 2017 - 16 février 2018

TYPE D'OPÉRATION : Fouille préventive

CHRONOLOGIE : Néolithique, premier âge du Fer, second âge du Fer

Les fouilles menées sur le site de Vimpelles « Champ le Roi » ont été réalisées par le bureau d’études Éveha sous la responsabilité de Laëtitia Noël. Elles interviennent dans le cadre du projet d’extension d’exploitation de la carrière Les Sables de Brévannes.

L’occupation principale est caractérisée par un enclos quadrangulaire de La Tène finale installé sur la butte sableuse. Une grande partie de l’aire interne a été détruite par des galeries d’animaux, mais plusieurs trous de poteau, fosses et structures linéaires témoignent d’un aménagement structuré. À l’ouest et au sud de l’enclos, des bâtiments sur poteaux ont été identifiés dont un bâtiment de grandes dimensions et plusieurs bâtiments de type greniers. Une série de petits enclos quadrangulaires a également été identifiée. Des trous de poteau, situés à l’intérieur et à proximité, pourraient constituer des aménagements en lien avec ces enclos. Le mobilier issu de leurs fossés laisse présager une fonction domestique et/ou artisanale.

Parallèlement, quelques structures ont livré du mobilier de l’âge du Bronze et du premier âge du Fer. La ou les occupations de ces période restent difficiles à restituer, une partie des vestiges étant détruite par l’enclos du second âge du Fer.

Les chenaux qui ceinturent la butte sableuse, et plus particulièrement le chenal nord, a livré du mobilier du Néolithique (mobilier lithique et probablement céramique). Aucune structure n’a été associée à cette période pendant la phase de fouille.

Les chenaux, les berges et pieds de berges ont fait l’objet de plusieurs sondages afin d’en restituer la stratigraphie et d’identifier la présence éventuelle de structures. Plusieurs creusements anthropiques ont été identifiés, mais aucune occupation ou aménagement structuré n’a pu être mis en évidence.

L’étude en cours du mobilier et de sa répartition apporteront des précisions quant aux différentes occupations et devrait permettre de préciser la nature des petits enclos quadrangulaires de La Tène, structures encore peu documentées à ce jour.


Laëtitia Noël, mars 2018